Parcs nationaux La province est bien représentée !

Nov 9, 2021 | Wallonie, Province de Luxembourg, ACTUALITES | 0 commentaires

Info>>lux >> Pays >> Belgique >> Wallonie >> Parcs nationaux La province est bien représentée !

Parcs nationaux de Wallonie : 7 candidatures reçues


Une nouvelle étape vient d’être franchie vers la création de deux parcs nationaux en Wallonie. Sept dossiers ont été déposés dans les délais imposés par cet appel à projets qui entend donner davantage de place à la nature en Wallonie. Il s’agit des projets de parcs nationaux suivants (par ordre alphabétique) :


➢ Entre-Sambre-et-Meuse
➢ Famenne-Ardenne
➢ Forêt d’Anlier
➢ Forêts de Brabant
➢ Hautes-Fagnes
➢ Massif de Saint-Hubert
➢ Vallée de la Semois


La suite?

La balle est à présent dans le camp du comité d’évaluation (dont la composition a été rendue publique à la mi-octobre). Ce comité sera chargé de valider l’admissibilité des candidatures, puis de les évaluer avant d’en faire rapport au Gouvernement wallon. Le comité d’évaluation nommé par le Gouvernement sur proposition de la Ministre de la Nature, Céline Tellier et de la Ministre du Tourisme, Valérie De Bue, vérifiera dans un premier temps que les candidatures sont « admissibles ». Il s’agit en effet de respecter des critères d’admissibilité de l’appel à projets comme, par exemple, une superficie minimale de 5000 ha dans le périmètre proposé, dont 75% sont d’intérêt biologique confirmé et 40% bénéficient d’un statut de protection.


Pour Céline Tellier, Ministre de la Nature, cet appel est d’ores et déjà un immense succès : « 7 territoires se sont portés candidats pour créer de nouveaux parcs nationaux !

Cet enthousiasme partagé pour investir ensemble dans la nature et valoriser notre patrimoine naturel est réjouissant !

Dans tous ces territoires, des visions communes pour mettre la nature au centre se construisent et permettront d’aboutir à des projets concrets de renforcement de la biodiversité. Ce projet-phare du Plan de relance de la Wallonie de créer deux parcs nationaux vient ainsi utilement compléter nos nombreuses actions en faveur de la nature et la biodiversité, comme la reconnaissance annuelle de 1000 ha de nouvelles aires protégées, la végétalisation de nos centres villes et villageois ou encore les différents projets de restauration établis dans le cadre des projets LIFE.

Des moyens supplémentaires spécifiques sont par ailleurs inscrits au Plan de Relance de la Wallonie pour œuvrer à la restauration, la protection et la valorisation d’espaces naturels riches en biodiversité partout en Wallonie.

Nous poursuivons ainsi notre action volontariste, coordonnée et intégrée sur l’ensemble de notre territoire wallon pour plus de nature, partout, pour tous. »

L’évaluation


Après validation de leur admissibilité, le comité procèdera à l’évaluation de chacune des candidatures en fonction des critères d’évaluation qui s’accordent parfaitement avec les standards internationaux et les critères appliqués dans les autres régions ou pays voisins. Ils sont les suivants :


• La valeur actuelle du territoire concerné et ses opportunités de développement sur le plan de la nature et du tourisme • La contribution du projet aux objectifs régionaux en matière de nature et biodiversité, de climat et mobilité, d’économie et de social, d’éducation et de sensibilisation • La gouvernance du projet et sa solidité organisationnelle et financière
Le comité remettra alors un rapport au Gouvernement qui présélectionnera d’ici fin 2021 maximum 4 projets.

Le projet détaillé de ces 4 candidats se construira ensuite durant dix mois avant d’être à nouveau évalué par le Comité d’évaluation. Le Gouvernement sélectionnera alors les deux parcs lauréats vers la fin 2022.


Pour rappel


Le projet de « parcs nationaux » entend valoriser « un patrimoine naturel d’exception à des fins de conservation de la nature et de valorisation touristique ». L’objectif est que les deux lauréats qui pourront bénéficier de la reconnaissance « Parc national » soient choisis au terme d’un processus de sélection qui se terminera fin 2022.


L’enveloppe financière obtenue par la Région auprès de l’Union européenne dans le cadre de la « Facilité pour la reprise et la résilience » pour ce projet est de 28 millions d’euros. Les quatre projets retenus à l’issue de la première phase de sélection bénéficieront d’une subvention pour l’établissement des plans directeur et opérationnel qui couvrira 100% des dépenses admissibles, avec un maximum de 250.000 € par projet.


A l’issue de la phase de sélection, chaque projet bénéficiera d’une subvention pour la réalisation d’un projet contribuant aux différents objectifs de conservation de la nature et de mise en valeur du patrimoine naturel de leur aire d’action couvrant 80% des dépenses admissibles, avec un maximum de 250.000 € par projet.


Les deux lauréats pourront en outre bénéficier d’une subvention de maximum 13 millions € chacun pour réaliser le projet de parc national détaillé dans leurs plans directeur et opérationnel.

La composition du comité :


Le comité d’évaluation est composé de 14 membres dont 9 experts et 5 représentants de membres du Gouvernement, dont les Ministres du Tourisme, de la Mobilité, des Pouvoirs Locaux, et de l’Economie. Le représentant de la Ministre de la Nature préside le comité. Les experts nommés par le Gouvernement sont les suivants :

UICN, membre effectif
Jean-Philippe Siblet, membre des commissions espèces et espaces protégés de l’UICN France
UICN, membre suppléant
Thierry Lefebvre, chargé de mission aires protégées à l’UICN France
Europarc, membre effectif
Federico Minozzi, directeur à Europarc
Europarc, membre suppléant
Carol Ritchie, directrice exécutive à Europarc
Parc national étranger, membre effectif
Véronique Genevey, directrice adjointe au Parc National des Forêts (France)
Parc national étranger, membre suppléant
Mathieu Delcamp, responsable de pôle au Parc National des Forêts (France)
Expert du paysage, membre effectif
Dimitri Belayew, géographe expert en paysages
Expert du paysage, membre suppléant
Sébastien Verleene, chercheur en paysages et ruralité
Expert de l’écologie, membre effectif
Dorothée Denayer, experte en Gestion de l’environnement
Expert de l’écologie, membre suppléant
Anne-Laure Jacquemart, professeure en Faculté de bioingénieurs
Expert des services écosystémiques, membre effectif
Sander Jacobs, chercheur à l’INBO, et membre de la Belgian Biodiversity Platform
Expert des services écosystémiques, membre suppléant
Nicolas Dendoncker, professeur au Département de Géographie à l’Université de Namur
Expert du tourisme, membre effectif
Bernard de Myttenaere, professeur / chercheur en Tourisme durable
Expert du tourisme, membre suppléant
Jacques Teller, professeur en Urbanisme et Aménagement du Territoire ;
Expert du patrimoine, membre effectif
Jacques Stein, membre de la Commission Royale des Monuments, Sites et Fouilles de Wallonie
Expert du patrimoine, membre suppléant
Marc Clignez, professeur honoraire
Expert en économie, membre effectif
Cécile Neven, directrice du pôle partenariats de l’Union Wallonne des Entreprises
Expert en économie, membre suppléant
Sybille Mertens de Wilmars, professeure en Entreprenariat social.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les infos de votre Région Gratuite Souhaitez-vous recevoir des notifications sur les dernières mises à jour ? Non oui

Pin It on Pinterest

Share This