T-shirt RECYCLé D’un Chestrolais

Juil 27, 2021 | ACTUALITES, Belgique, Gaume Jazz Festival, Neufchâteau | 0 commentaires

Info>>lux >> Pays >> Belgique >> Wallonie >> Province de Luxembourg >> Centre Ardenne >> Neufchâteau >> T-shirt RECYCLé D’un Chestrolais

Lucid, ceci n’est pas un t-shirt (comme les autres)

Lucid est un projet qui veut créer des vêtements sans créer de problème. Grâce à l’utilisation de textiles recyclés et une production réalisée dans un atelier belge, la marque propose une alternative honnête, responsable et locale.

Actuellement, la mode détruit.

Nous produisons mal, nous produisons trop et nous jetons trop. C’est un constat qui s’applique à bon nombre d’industries. Et tout particulièrement à celle de la mode.

D’un côté, les grandes marques produisent de plus en plus de vêtements ‘’jetables’’. Celles-ci cassent leurs prix en utilisant des matériaux de basse qualité qui polluent énormément (le coton requiert 16% de la production de pesticides mondiale, par exemple) et en délocalisant la confection de leurs vêtements dans des pays moins regardant aux conditions de travail. De l’autre côté, il y a une problématique de surconsommation de vêtements et de mauvaise gestion de leur fin de vie. Nous achetons 60% de vêtements en plus par an qu’il y a 20 ans alors que nous les gardons 2 fois moins longtemps. De plus, on estime que dans plus de 80% des cas, les vêtements finissent dans des incinérateurs ou dans des décharges, polluant l’air et les sols, mais surtout représentant un énorme gâchis de matières premières. 

Si l’on ajoute à cela le greenwashing pratiqué par l’industrie pour surfer sur la vague de conscientisation du consommateur, il apparait comme évident qu’un changement de partition doit être opéré.

Lucid est une alternative qui n’a rien à cacher

C’est au moment où on prend conscience de ces éléments que Lucid prend tout son sens. Le projet part d’un ras-le-bol de soutenir une industrie destructrice et manipulatrice et du manque d’alternatives convaincantes. Considérant qu’il n’était probablement pas le seul à penser qu’il était temps de faire faire bouger les codes, Jean Seyll a décidé de se lancer dans le combat.

Habité par une volonté de vouloir participer à la transition vers une société plus durable et ayant gagné de l’expertise via ses études, Jean a décidé d’appliquer ces deux forces de manière concrète en construisant le projet de mode circulaire Lucid. Ayant grandi dans les Ardennes, il n’accepte pas le fait qu’actuellement, s’habiller implique la destruction d’écosystèmes ainsi que de vies humaines.

Avec Lucid, il propose des vêtements au design travaillé, à l’impact environnemental bas et produits le plus localement possible. Le tout sans jamais rien cacher. Pour ce faire, il s’emploie à intégrer son ADN dans toutes les opérations : minimiser l’impact environnemental, maximiser l’impact social, produire localement, promouvoir la transparence et inspirer le changement. 

Où en est le projet ?

Son premier fait d’armes est un t-shirt designé par Max Grogna (sur une idée de Eve Delperdange), deux jeunes talents belges, qui est composé de 50% de coton recyclé (issu de déchets textiles) et de 50% de polyester recyclé (issu de bouteilles plastiques) venant d’Espagne. Une fois les textiles récupérés, les vêtements sont confectionnés en Belgique, dans un atelier de réinsertion sociale, formant des personnes ayant eu moins de chance dans la vie.

Le t-shirt n’est pas encore disponible car avant de mettre un nouveau vêtement sur le marché, Jean veut d’abord s’assurer de sa qualité, de son design et de son impact. Cependant, il a déjà commencé à créer une communauté autour du projet, les lucides, qu’il engage régulièrement via les réseaux sociaux. Le but est que les adhérents au projet fassent partie intégrante du processus de création et qu’ils puissent aussi s’accaparer les problématiques que Lucid veut solutionner. Par exemple, la communauté a été invitée à donner son avis sur le rendu d’un test de logo brodé sur le t-shirt ou encore à évaluer un prix de vente adéquat. 

Quelles sont les prochaines étapes ?

Afin de démarrer la marque sous les meilleurs auspices, Lucid veut dans un premier temps, proposer ses t-shirts via un crowdfunding qui sera disponible dans quelques mois. Mais avant cela, Jean aimerait bien lancer une petite production avant mi-septembre afin de tester le produit dans des conditions réelles, obtenir du feedback et s’assurer de pouvoir proposer le t-shirt le plus abouti possible lors du crowdfunding.  

La mission que la marque s’est donnée est de créer des vêtements sans créer de problème. Si un réel engouement est présent, Jean compte développer d’autres types de vêtements (pantalons, sweatshirts, etc.) ainsi que d’autres matières (comme le lin ou le chanvre, deux matières incroyables et pouvant être produites dans nos régions). Le but est de pouvoir un jour produire des vêtements dont l’entièreté des étapes, des matières premières aux finitions, soit réalisée en Belgique.

Contact

Jean Seyll

Rue Alphonse Renard, 77, 1050, Ixelles

+32495712886

Facebook : https://www.facebook.com/lucidhonestclothing

Instagram : https://www.instagram.com/lucid.honestclothing/

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les infos de votre Région Gratuite Souhaitez-vous recevoir des notifications sur les dernières mises à jour ? Non oui

Pin It on Pinterest

Share This