Vivalia Bilan de cette année pas comme les autres.

Juil 1, 2021 | ACTUALITES, Province de Luxembourg | 0 commentaires

Info>>lux >> Pays >> Belgique >> Wallonie >> Province de Luxembourg >> Vivalia Bilan de cette année pas comme les autres.

Malgré les impacts importants de la crise sanitaire sur le financement de ses institutions, Vivalia clôture l’année 2020 avec un résultat net positif de 821.005 €. Logiquement, le résultat courant connaît une baisse importante pour atteindre - 6,7 millions d’€. Ce résultat reflète la situation financière particulièrement fragile des hôpitaux belges, confirmée par la dernière analyse sectorielle des hôpitaux généraux de Belgique (analyse MAHA 2020), et renforcée par la crise sanitaire du Covid-19.

Les mesures liées à la deuxième vague de la pandémie de Covid-19 ayant été prolongées jusqu’au 30 septembre 2021 par Décret wallon en ce qui concerne la tenue des Assemblées générales des intercommunales, l’AG ordinaire de Vivalia est organisée ce 29 juin par vidéoconférence.

A l’ordre du jour de cette séance figure la présentation du Rapport de gestion 2020 aux Associés communaux et provinciaux et l’approbation des bilans et comptes de résultats consolidés 2020.

Les comptes définitifs 2020 de Vivalia se clôturent sur un bénéfice de 821.005 €. Le résultat courant poursuit sa baisse significative et est compensé par un résultat exceptionnel important (7,5 millions d’€), comprenant principalement la révision du financement (BMF) pour les années 2013 et 2014.

Le secteur hospitalier présente un résultat net de 2.863.350 €, tandis que les secteurs AMU (Aide Médicale Urgente), PCPA (Prise en Charge de la Personne Âgée) et Extra-Hospitalier (E-santé, PMG, hospitalisation à domicile et crèches) affichent un déficit respectif de -1.028.128 €, -786.725 € et -227.491 €.

La crise du coronavirus a indéniablement affecté les comptes 2020 de Vivalia. L’impact brut de la crise sanitaire se chiffre à - 22,6 millions d’€ pour le secteur hospitalier. Les mesures de financement et subventions s’élèvent à 20,2 millions d’€ (dont 16 millions d’€ octroyés par le Fédéral et 2,9 millions d’€ par les entités fédérées). L’impact positif de la facturation des tests Covid est quant à lui de 1,8 millions d’€, portant ainsi l’impact net de la crise à - 600.000 €. Pour le secteur PCPA, l’impact brut s’élève à - 1,5 millions d’€. Après prise en compte des subventions (+ 1,1 millions d’€), l’impact net est de l’ordre de - 400.000 €.

Pour expliquer l’évolution du résultat, plusieurs facteurs sont à relever.

En ce qui concerne l’évolution des charges sociales et salariales, une augmentation de 3,3 millions d’€ est à noter pour le secteur hospitalier, bien que par rapport à l’année 2019, le volume de l’emploi du secteur diminue de 22,79 ETP. Cette hausse des charges salariales s’explique par la reconnaissance COVID versée à l’attention du personnel (3,5 millions d’€) et l’indexation des salaires de 2 % intervenue en avril 2020 (soit 2,5 millions d’€), compensées partiellement par l’effet de la diminution des ETP (- 1,8 millions d’€). Au niveau du secteur PCPA, ces charges augmentent de 584.000 € (effet de l’augmentation d’ETP, indexation et prime d’encouragement COVID).
En 2020, notons que les aides à l’emploi octroyées à Vivalia se chiffrent à 9.887.726,82 €, soit 297,52 ETP faisant l’objet d’un financement sur un total de 2.686,93 ETP rémunérés.

Notons par ailleurs que la cotisation de responsabilisation a un impact non négligeable, tout comme les années précédentes, sur les comptes de l’année. Une dotation de 11,8 millions d’€ a été réalisée en 2020 pour le secteur hospitalier sur base de la dernière simulation disponible reçue du SPF Pensions. Pour le secteur PCPA, la dotation se chiffre à 320.000 € sur base de la simulation reçue en 2018.

Dans le cadre du secteur AMU, le passage au PIT ambulance à partir du 01/07/2020 (remplacement des véhicules rapides par des ambulances au départ des PIT Bouillon et Virton en application de la demande fédérale) a engendré des produits complémentaires (facturation des transports patients PIT et subvention de + 413.106 €). Les charges liées au secteur restent cependant nettement plus importantes que les produits, d’où l’intervention nécessaire de la cotisation AMU pour un montant de 4.308.590 € en 2020.

Selon la proposition et accord du Conseil d’administration du 22 mai 2018 décidant d’indexer la cotisation AMU à partir de 2020, il est proposé à l’Assemblée générale de fixer le montant de la cotisation à 4.336.214,43 € pour 2021.

Le résultat du secteur Extra-Hospitalier, bien que toujours négatif, s’améliore de 124.007 € par rapport à 2019. Le financement fédéral de l’INAMI pour les PMG (Postes Médicaux de Garde) a réduit la participation de Vivalia aux seuls mois de janvier et février 2020.

Afin de remercier l’ensemble du personnel de Vivalia pour son implication, son dévouement et son professionnalisme durant les 2ème et 3ème vagues de la crise sanitaire, dans des conditions rendues encore plus difficiles, et compte tenu de l’effort restant à fournir pour les mois à venir dans le cadre de la reprise d’activité, une enveloppe complémentaire de 1.750.000 € est dégagée en sa faveur, à titre exceptionnel et dans le cadre de la pandémie. Ceci porte le montant des mesures prises par Vivalia pour la reconnaissance de son personnel dans le cadre de la crise Covid à 3,5 millions d’€, financés sur fonds propres, faisant ainsi de Vivalia l’une des institutions ayant consacré le plus de moyens en soutien à son personnel.

Dans ce contexte, malgré les difficultés rencontrées en raison de la crise du Covid-19, la concrétisation du projet Vivalia 2025 - reconnu comme projet de référence en matière de réorganisation de l’offre de soins - s’est poursuivie, avec la présentation de l’avant-projet du futur Centre Hospitalier Régional Centre-Sud en septembre 2020. Un avant-projet caractérisé par une adaptabilité et une modularité des espaces du futur hôpital, une intégration raisonnée dans son environnement, un aménagement global favorisant l’accessibilité au site et une identité visuelle marquée.

Ce sont plus de 200 personnes, acteurs de terrain de Vivalia, équipe projet, comité de pilotage et directions, mais également bureaux d’étude et experts extérieurs qui ont collaboré pour aboutir à l’élaboration de cet avant-projet. Ainsi, sur un terrain de 47 hectares, un bâtiment d’une superficie avoisinant les 25.000 m² au sol pour 88.000 m² de planchers, haut de 3 à 5 étages, et d’une capacité de 660 lits, dont 30 lits en revalidation cardio-pulmonaire, modulable/extensible en fonction des pics d’activité, se dessine petit à petit.

Par ailleurs, les collaborations initiées dans le cadre du comité technique d’accompagnement du projet, rassemblant la commune de Habay, les communes limitrophes au site d’implantation du futur CHR-CS et Vivalia, se sont consolidées en 2020. Une RIP (réunion d’information préalable) a notamment été organisée à l’attention des citoyens afin de leur permettre de prendre connaissance du projet et de faire part de leurs suggestions, questions et remarques au sujet de l’avant-projet dans le cadre de l’étude d’incidences environnementales.

A l’issue de cette phase d’étude d’incidences, Vivalia déposera, dans le courant du 2ème semestre 2021, une demande de permis unique auprès des autorités compétentes pour le projet du CHR-CS, de l’échangeur autoroutier et du pont, ainsi que pour la station d’épuration. L’obtention du permis unique nécessitant plusieurs mois d’analyse par les autorités compétentes, cette période sera exploitée pour la définition des détails de conception local par local et la rédaction des cahiers des charges d’exécution.

Infos Vivalia : Cindy LAMBORELLE

Mots clés :

vivalia

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les infos de votre Région Gratuite Souhaitez-vous recevoir des notifications sur les dernières mises à jour ? Non oui

Pin It on Pinterest

Share This